J'irais de travers

  • Octobre 1980 (épuisé)
  • Editions Ressacs, Igon
  • 80 pages
  • Poèmes et chansons
  • Photos: Philippe Jacques
En 1972, au Mans, j’avais travaillé dans un foyer dit « de semi-liberté ». Saïd Mohamed, vaguement apatride, être brouillon et sensible, vivait là. Il avait treize ans et ne faisait rien pour réussir dans la délinquance. De peinture en écriture, il deviendra, huit ans plus tard, mon éditeur, mais aussi mon premier guide dans les Pyrénées et, pour l’étonnement et le plaisir de mes enfants, un membre de la famille.
Grâce à lui, je rencontre le bordelais Philippe Jacques, dessinateur qui initie les enfants à l’architecture et dessinera en 1981 la pochette de mon troisième disque « Chanson pour la loute ».
Aujourd’hui, Saïd Mohamed est écrivain. Il a publié cinq romans et treize recueils de poésie, dont les récents « Ciel de lune » (Editions L’Arganier) et « Souffles » (Les Carnets du Dessert de Lune).

Partager