2000>09

2000

février. Au Théâtre Boris Vian de COUËRON, création de “BARBOUILLOT D’PAIN SEC”, spectacle entre conte et théâtre pour lequel il retrouve Jean-Louis COUSSEAU, en charge de la mise en scène et Pascal GAUDILLIERE qui assure la régie générale. Les musiques de scène sont écrites par Patrick COUTON.

octobre. Philippe GUILLEMOTEAU publie son disque “POUR LA GLOIRE”. Il y reprend “Les peupliers”, une chanson signée Michel BOUTET, jamais enregistrée jusque là.

mai. Sur le nouveau disque de Jean-Michel PITON, Michel BOUTET signe le texte de “J’m’en vais”, chanson qu’on trouvait dans le spectacle “QUELQU’UN QUI PASSE”.

2002

juillet. Sanctionné par l'élu villiériste en charge de la culture au Conseil Régional des Pays de la  Loire, Michel BOUTET se voit refuser l'opportunité de jouer "BARBOUILLOT D'PAIN SEC" au Festival d'Avignon. Précision : l'élu en question n'a jamais vu le spectacle.

août. À l'invitation de Yannick JAULIN, il présente “BARBOUILLOT D’PAIN SEC” à la Jardin-Partie de POUGNE-HERISSON.

décembre. Parution du livre-CD “BARBOUILLOT D’PAIN SEC”, qui comprend le texte intégral, l’enregistrement public du spectacle. La préface est signée par le philosophe Pierre SANSOT. L'avant-propos est de Bernard KERYHUEL, l'inventeur du Festival Chant'Appart.

2003

juillet. Prévu pour être présenté au Festival Off d’Avignon, “BARBOUILLOT D’PAIN SEC” fait l’expérience de l’intermittence désabusée et de la grève qui s'en suit.

décembre. Le “Barbouillot” est joué à Tissé Métisse.

2004

mars. Sur son disque “QUAI DU ROI BACO”, le groupe nantais ROQUIO enregistre “Jean-Guy Douceur” et “La valse du dernier bateau”, deux chansons signées Patrick COUTON, pour la musique, et Michel BOUTET, pour les paroles.

avril. Au Festival MYTHOS de Rennes, près de 500 personnes offrent une standing ovation au “BARBOUILLOT”.

juillet. A l’invitation de la famille de Jean-Max BRUA, Michel BOUTET crée un spectacle consacré au répertoire de ce dernier “LA CHANSON DE JEAN-MAX” pour lequel il est accompagné par le guitariste de jazz Didier DAYOT.

décembre. Parution de “LA CORDILLÈRE DES ANGES”, cinquième disque de Michel BOUTET, co-réalisé avec Félix BLANCHARD. Parmi les musiciens, au violon, une certaine Delphine COUTANT (affaire à suivre).

2006

janvier. Création d’un nouveau spectacle chanson : “LA BALLADE DE JEAN-GUY DOUCEUR”, avec Félix BLANCHARD (piano), Mélaine LEMAÎTRE (percussions) et Delphine COUTANT (violon).

janvier à mars. 3ème participation au Festival CHANT'APPART, pour 10 représentations dans les Pays de la Loire. Au piano : Félix BLANCHARD.

avril. Michel BOUTET présente avec succès le “Barbouillot” à la Plate-forme du Conte de Montataire. Deux tournées en Picardie suivront.

novembre. Réédition en CD de “CHANSON POUR LA LOUTE” (augmenté de trois chansons) et de “AIME TOI” (augmenté d’un inédit) aux Editions de l’Aviateur.

2007

janvier à mars. Michel BOUTET participe pour la quatrième fois au Festival “CHANT’APPART”, accompagné par Delphine COUTANT (piano, violon, voix). C'est le début d'une longue histoire amicale et artistique

mai. Parution d’un recueil de textes, entre humour et poésie, consacré au monde du handicap, édité par le CREAI Pays de la Loire : “LE PAPILLON ÉPINGLÉ”.

décembre. Le 1er, l'assocation nantaise LA BOUCHE D'AIR fête ses vingt-cinq ans. Elle passe commande auprès de Michel BOUTET de la matière souriante des festivités. Il propose une lecture pour le moins décalée de l'histoire, encouragé dans le délire par la présence à ses côtés de Philippe CHASSELOUP. Jean-Marc AYRAULT et certain membre pyroxidé du groupe TRI YANN n'en croient pas leurs oreilles. Qui chauffent un peu.

Le 4, au Vingtième Théâtre à Paris, Yvan DAUTIN, France LEA, Yannick LE NAGARD, le groupe CRECHE, Claude GEORGEL, Serge UTGE-ROYO et d’autres, plus Michel BOUTET, avec 3 titres, participent au spectacle “ILS ONT CHANTÉ SES MOTS”, consacré au répertoire de Bernard HAILLANT, spectacle qui fera l’objet d’un DVD.

2008

juillet. Son médecin l’ayant convaincu des désavantages du crabe et de la mayonnaise, Michel BOUTET entreprend sa révolution intérieure et renonce à participer au Festival “CHANSONS DE PAROLE” à Barjac. JOFROI, le maître à chanter des lieux, lui répond qu’il viendra donc en 2009 ! Michel BOUTET songe que “CHANSONS DE PAROLE” n’est pas une appellation usurpée.

octobre. Pour fêter la victoire probable de la susdite révolution, le spectacle “LA BALLADE DE JEAN-GUY DOUCEUR” se pare, pour une version en trio, de belles cordes : Valérie MONTEMBAULT (violoncelle, choeurs) et Delphine COUTANT (violon, piano, choeurs).

2009

avril. Entre le Poitou, chez Félix BLANCHARD, qui assure la direction musicale de l’entreprise, et la Gascogne, chez Christian LABORDE, aux manettes et aux guitares, Michel BOUTET commence l’enregistrement d’un nouveau disque de chansons “LA BALLADE DE JEAN-GUY DOUCEUR”. Mélaine LEMAITRE, percussions, Valérie MONTEMBAULT, violoncelle, Dalila LABORDE, chant, et Delphine COUTANT, violon et chant, sont aussi du voyage. Gérard DELAHAYE, sollicité pour faire la guitare sur “Putain de maréchal”, décline l’offre en convainquant Michel BOUTET qu’il le fera mieux que lui… Ce dernier s’exécute.

mai. Au cours du Festival COQUELICONTES qui le reçoit pour une dizaine de spectacles, Michel BOUTET crée son premier spectacle pour enfants : “TOUPTIPASSIPTI”.

juillet. À l’invitation de la Région Pays de la Loire et de l’association CHANTS-SONS, “LA BALLADE DE JEAN-GUY DOUCEUR”, version duo, fait halte au GRENIER À SEL au FESTIVAL D’AVIGNON.

À suivre, on retrouve Michel BOUTET à BARJAC, pour la soirée Bernard HAILLANT en  spectacle d’ouverture du Festival “CHANSONS DE PAROLE”. Le lendemain, ce sont 300 personnes enthousiastes qui accueillent “LA BALLADE DE JEAN-GUY DOUCEUR”, version quatuor (avec Jacques MONTEMBAULT au piano et Michel BONHOURE au son), pour ce qui restera comme un des évènements du festival.

septembre. Au Pannonnica, à Nantes, Michel BOUTET, les amis de LA BOUCHE D’AIR, de nombreux invités et tous les artisans du disque fêtent la sortie officielle du disque  “LA BALLADE DE JEAN-GUY DOUCEUR”. Ce disque est dédié à Patrig LE MASSON, le pilotin du BATEAU-LAVOIR qui a rejoint l’océan en 2008, et Gérard POUSSIN, l'un des créateurs de LA BOUCHE D’AIR.